• Facebook
  • Twitter
  • del.icio.us
  • Digg
  • RSS
  • email


Réalisation: Alexandre Grégoire | Production: Roméo et fils

Nous sommes à Montréal, à deux pas de chez Philémon à l’Hotel2Tango, où il coréalise L’été avec Philippe Brault, complice depuis les débuts. Les musiciens réunis, nombreux, sont issus des trois mondes que Philémon porte en lui. Anglos, francos et hispanos s’y côtoient. Parmi eux, la harpiste Sarah Pagé (Barr Brothers, Lhasa) qui pose sa douce voix sur quelques refrains, le guitariste Nicolas Basque, emprunté au groupe Plants and Animals, et l’incontournable Guido Del Fabbro qui se charge des cordes. L’ingénieur de son Howard Bilerman (Arcade Fire, Basiat Bulat…) est aux commandes de la console et capte tout sur rubans. On s’éloigne des Sessions cubaines et du Studio Egrem, mais la voix unique se déploie, toujours aussi envoûtante. Dans la salle où les musiciens enregistrent se trouvent aussi Papacho, le cousin pianiste de Philémon, rapatrié du Mexique une seconde fois et Néstor Rodriguez – enfin! –, saxophoniste de La Havane avec qui Philémon avait eu un rendez-vous manqué lors du premier album, mais qui cette fois explose à la fin des pièces.

Tout ce beau monde a cinq jours pour apprendre à se connaître, à s’aimer et à jouer ensemble. «J’aime la beauté de l’accident et ce qui est imprévu, déformaté. C’est souvent lorsqu’on s’engouffre dans la forêt, qu’on accepte d’être dépaysé que notre vraie nature surgit. Ces gens-là ne se connaissaient pas, mais je savais qu’il se passerait quelque chose d’intéressant si je réussissais à les réunir. La musique est ce qui arrive quand les repères tombent.»

Cette urgence et cette vulnérabilité traversent aussi les textes de l’artiste dont s’est entiché la critique il y a quatre ans. L’été dont il est question ne meurt jamais. «C’est une période d’intensité concentrée, une saison détachée du temps, un moment qui s’imprègne : un espace où recréer le monde.» Pour Philémon, L’été, c’est Charlevoix, là où tout a commencé, là où résident les origines de sa création. «Mais chacun porte son propre été.»

Philémon traque la fragile beauté du monde et la fait tournoyer dans le soleil blanc sous nos yeux. Je veux de la lumière, je veux de la lumière, je veux de la lumière, Dieu touche moi, entonne-t-il. Qu’il nous entraîne avec lui dans des zones ombrageuses (Chose étrange, La mort des amoureux, Chanson pour un ami) ou Au cinéma avec une fille aux cheveux roux qui écrit des romans, il nous invite à se perdre à ses côtés (Où je me perds). Moi j’ai confiance, chante Philémon.

Voilà pourquoi on le suit une seconde fois.

- 30 -

SOURCE: AUDIOGRAM

PHILÉMON CIMON

 

 
PHILÉMON CIMON

L’été – 28 janvier 2014
disponible en prévente dès maintenant

 

 

NOUVELLE PAGE FACEBOOK
—  PHILÉMON CIMON  —

 

 

PHILÉMON CIMON

UN AN EN ÉTÉ – et autres étirements de chansons

«Me noyer tout entier dans ta longue crinière rousse emmêlée»    — Charles Bolduc, inspiré de la chanson Au cinéma

«Au fait, ça veut dire quoi, saudade? Ça revient dans toutes les chansons brésiliennes.»
«C’est la nostalgie de ce qu’on n’a pas connu.»    — Éric Dupont, inspiré de la chanson Où je me perds

Dans un prolongement inspiré de l’album, le chanteur a invité onze écrivains à s’approprier les chansons de L’été pour rédiger un texte de création. Différentes formes d’art s’entremêlent; nouvelles, chansons, poèmes se font écho à travers quelques-unes de nos plus belles plumes, celles de Samuel Archibald, Fanny Britt, Élise Turcotte, Éric Dupont, Simon Boulerice, Bruno Hébert, Lucie Bergeron, Mathieu Laliberté, Guillaume Arteau et Venetia Gittes. On obtient gratuitement le recueil UN AN EN ÉTÉ – et autres étirements de chansons à l’achat de l’album. Le recueil physique peut aussi être acheté sur la boutique en ligne Audiogram.

 

 

Téléchargements

MÉDIAS

Sonia Cesaratto – Cesaratto & co
514-206-4886
[email protected]

WEB | RADIO

Etienne Roy – Audiogram
514-285-4453 poste 232
[email protected]

SPECTACLES

Eric Tremblay – Audiogram
514-285-4453 poste 249
[email protected]

GÉRANCE

Mo’fat Management inc.
514-914-3753
[email protected]